Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 14:37

monte-farra-crop-copie-1.jpgDe la mémoire les ombres promeneuses,

Ces instants de jadis qui s’en reviennent,

Légères impromptues, floues ou lumineuses,

Passantes chalandes en valses de Vienne.

 

Parfums de madeleines aux figues mûres,

Au soleil si chaud de ces autres fois,

Les ombres qui lézardent sur les murs,

De ces bâtisses lointaines de l'autrefois.

 

Le profond silence des après midi,

Campanile au tocsin des heures passées,

Chaleur pesante de cet outre midi,

De l’astre, en son zénith si haut placé.

 

Dessous les paupières le voici venu,

Petit village de ces temps oubliés,

Décorum d’une enfance revenue,

De l’insouciance, aux ailes éployées.

 

De vieilles femmes, courbées, de noir vêtues,

Passantes troubles en l’ondoiement de l’air,

Les rues désertes, chauffées, comme revêtues,

D’une chaux de lumière ardente et claire.

 

Peu à peu, comme sortis de siestes molles,

Dans la touffeur apparaissaient des gens,

Qui par devers eux traînaient sur leur sol,

Leurs âmes tassées, sous ce ciel obligeant.

 

Le soir, la fraîcheur tombée des sommets,

Glissante et lente s’épanchait sur la plaine,

Caressante comme auparavant jamais,

Laissant en la sorgue une lune pleine.

 

Les réverbères, lamparo des ruelles,

Agglutinaient les insectes nocturnes,

Noces des fourmis et lunes de miel,

Etranges ballets des anneaux de saturne.

 

Il était des brouhahas et des bruits,

Harangues de cris et musiques lointaines,

S’égaillant en la brune de ces soird’hui,

Où chuchoteuses, s’écoulaient les fontaines.

 

Dans la nuit, sur le penchant des montagnes,

Scintillaient de surprenants vers luisant,

Feux follets, entre versants et campagne,

Logis agrestes de ces paysans.

 

En la mémoire, des ombres promeneuses,

Des instants de jadis qui redeviennent,

Légères incongrues, douces et capiteuses,

Allantes passantes qui s'en vont et viennent.

(29/01/2012)

 (Pour le plaisir d'écouter)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Hécate 20/02/2012 11:07


Voici sans doute la correspondance de mon instinctive intuitivité ( j'ai lu les commentaires qui précèdent les miens ,vous y faisiez allusion à cette Italie ...)


En ces vers de Pavese ,une sensibilité qui me semblait pas incongue avec celle qui émane de votre poème ...


Merci à vous :)

Etsivousosiez 20/02/2012 11:13



Je le suis par les génes paternels...Italie du nord que je découvris enfant...où sont  des instants souvenirs éternels



Hécate 20/02/2012 10:56


Il n'est pas là question de savoir si un texte est plus beau qu'un autre ;il n'est de beauté que dans les échos qui se répondent .Plus ,moins , non...ce serait réducteur ...Poésies
,romans vont ouvrir des portes invisibles ...


Peut-être...l' Italie ...une musicalté de racines ...Je n'ai pas relu Pavese depuis longtemps ...:)

Etsivousosiez 20/02/2012 10:58



L'italie terre de mes ancêtres...



Hécate 20/02/2012 10:41


De belles musiques chez vous ...et des mots qui enveloppent les épaules de la mémoire ...et d'eux surgissent au détour du poème tant et plus ,promenades ,promeneuses ...


J'étais déjà venue sur ce texte ,mais le retrouvant ,je retrouve  ( pardonnez cette obsession ) des bribes d'un autre poète ,en ma mémoire


"Tu retrouveras


nuages et roseaux , et les voix


comme une ombre de lune .


Tu retrouveras des paroles


par-delà la vie brève


et nocturne des jeux ,


et l'enfance fervente .


Le silence sera doux.


Tu es la terre et la vigne .


Un silence fervent


brûlera la campagne


comme les feux au soir ."  ( 30-31 octobre 1945 . Cesare Pavese )


(" mes mots n'ont été que des sensations" avait-il écrit ).


                            J'ai laissé venir mes
impressions ,sans chercher pourquoi...


                                                                                           
Amicalement votre


                                                                                                                     
H

Etsivousosiez 20/02/2012 10:46



C'est déjà bien si mes mots rappelent d'autres plus beaux :-)


Merci d'y revenir attention à l'indigestion :-)


 



Quichottine en pause 02/02/2012 20:33


Que du bonheur !


Merci pour cette musique et pour ces ombres promeneuses qui m'ont émues.

Etsivousosiez 02/02/2012 20:37



Heureux que cette pause vous ait mené sur ce poème qui doit à une hazardeuse et  belle rencontre sans laquelle il n'aurait jamais été...


Merci de vos mots et de votre émotion ils sont une récompense



ceciliabulle-bulle-bulle 31/01/2012 19:55


Désolée Johan, mille excuses, aïe, allez vous les accepter ? !

Etsivousosiez 31/01/2012 19:59



De vous j'accepte tout...ou presque... en plus je crois que ce poème est le plus beau que j'aie écrit:-)


je vous pardonne adorable Bulle