Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 19:23

Bages

Voici la fin d’un jour par dessus cet étang,

Son soleil qui s’estompe, se couche et puis se meurt,

Là moribond sur le ciel étale de son sang,

Si pâle hémorragie fluante en la demeure.

 

Une langue de terre qui s’avance sur l’onde,

Au loin, des reliefs délinéant l’horizon,

Leurs reflets sur l’eau, plate copie de ce monde,

Et sa traîne si blême en ultime paraison.

 

Où donc est cette brune au charme si troublant ?

Si belle inconnue, sirène dans la brume,

Qui parfois se dessine au crépuscule tremblant,

En encre de lumière s’écoulant de sa plume.

 

Bien avant le couchant, le vent s’est assoupi,

Laissant ainsi sur l’étang cette image lisse,

Celle d’un visage sans rides aux agates lapis,

Dont les lèvres font les rives où les ondes se glissent.

 

Sises à même les collines sont les courbes d’un corps,

Orbes de jambes ombre des cuisses galbes de seins,

Qui se figurent en les penchants et les accores,

D’un paysage dont les traits défont leur dessin.

 

Quand le jour se finit et que s’endort le temps,

Alors, sortant de l’onde et se mêlant aux cieux,

Une brune femme et silhouette de l’étant,

Semble naître apparaître en l’instant silencieux.

 

Elle est la lueur et à la fois la pénombre,

De la nuit elle renait dans l’étang qui l’accouche,

Elle y danse, elle y vit, mais aussi elle y sombre,

Lorsqu’au petit matin l’obscurité se couche.

 

C’est en l’aube brumeuse, par-dessous son linceul,

Que la brune endormie de ces temps la fluente,

Agonise silencieuse en étant enfin seule,

Effacée par les rides de ces vagues affluentes.

(05/02/2012)

 (Essayez de lire à voix haute avec la musique à partir du piano 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Hécate 21/02/2012 19:01


J'étais ...si solitaire ...si isolée ...

Hécate 21/02/2012 18:56


Et ensuite ? Qu'en faisiez-vous ????

Etsivousosiez 21/02/2012 19:00



On recupérait tout  pour calmer notre mère et on allait tout remettre  dans la rivière! Les garçons  sont toujours dans l'excès, en groupe c'est à celui qui fera osera plus! On en
sort jamais :-) fichue testostérone!:-)



Hécate 21/02/2012 18:24


Vous en aviez tant que cela ???

Etsivousosiez 21/02/2012 18:35



On en ramenait des seaux! Tétards grenouilles épinoches salamandres de tout!


Après midi à les capturer à celui qui en aurait le plus!


 



Hécate 21/02/2012 17:54


Je n'aime pas les baignades...Dès l'enfance grands cauchemards de noyade en mer ,très violente tempête ,épaves sur les vagues dans la nuit noire...


Il m'est arrivée une fois de pêcher une grenouille ,je voulais la garder ,la mettre dans un bocal ,avoir avec moi une bête ...Mon père me dit laconiquement que la grenouille allait souffrir
,que ce n'était pas son élément ,peut-être même mourrait-elle ...


Les larmes aux yeux ,enfin ,me suis décidée à la relâcher...La douceur fuyante de cette petite grenouille est resté. Voici qui m'éloigne de votre poème quelque peu ; mais la poésie est une
ouverture sur des émois d'antan ,sous l'étang de notre inconscient ...


                                                                                                          
Mes amitiés . H


 

Etsivousosiez 21/02/2012 18:18



Mo ma mère devenait folle quandl ematin il fallait récupérer toutes ces bestioles qui se baladaient dans la maison!



Hécate 21/02/2012 10:10


Les étangs ,les eaux mortes dévorées de mousses verdâdres m'attiraient dans mes jeunes années ,si jeunes elles furent un jour !...J'y pouvais songer longtemps...et les mares stagnantes plus
encore ...Le mystère enclos dans ces eaux comme des regards aux paupières abaissées ...


Le soleil au crépuscule sur l'eau ,d'un étang ou d'un fleuve m'emplit d'une exaltation silencieuse ...

Etsivousosiez 21/02/2012 11:10



J'aime les lacs aux eaux froides et m'u baigner pour ensuite rester là assis à les regarder...enfants dans les mares et étangs nous allions chercher des salamandres et grenouilles...