Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 18:16

 

Le sourire avenant

De ses lèvres, de ses yeux,

Son corps contrevenant

Ce regard délicieux.

 

Un recul, un retrait,

Flagrante dérobade,

Brisant là cet attrait

Par cette brève estocade.

 

Ce langage silencieux

Si criant d’évidence,

Terrible et sentencieux,

Si pénible stridence.

 

Une gifle invisible

Douloureux camouflet,

Que les mots indicibles

Ne peuvent camoufler.

 

Là ce vide qui s’ouvre,

Cette honte profonde,

Un linceul qui recouvre

Cette gêne féconde.

 

Tout alors semble vain,

L’on voudrait disparaître,

D’infamie le levain

S’en venant comparaitre.

 

Se fondre dans le néant

Vouloir n’être plus rien,

Plus rien ici céans

Sinon ce noir vaurien.

 

Dans la déliquescence

De notre âme blessée,

Sentir toute l’indécence

Venir nous caresser.

 

Le sourire étonnant

De ses lèvres, de ses yeux,

Son corps contredisant

Ce regard audacieux.

(07/01/2017)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

Ka 23/01/2017 21:38

Des vers toujours aussi troublants.. Bravo!

Etsivousosiez 23/01/2017 22:14

Merci

Ka 23/01/2017 21:59

Joliment fait!

Etsivousosiez 23/01/2017 21:52

Traduire ses émotions au mieux ...