Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 22:42

Son ombre sa silhouette

Ses courbes, son élégance,

Miroir aux alouettes

Lumière qui manigance.

 

Elle est presque trop belle,

Si parfaite, si trompeuse,

Pulpeuse mirabelle

Là si fière et moqueuse.

 

Ses jambes élancées,

Sa taille vase de chine,

Sa démarche balancée

Quand le jour la dessine.

 

Un instant de désir,

Mirage et illusion,

Illusion d’un plaisir

D’un instant d’élision.

 

Ci ses lèvres garance

D’un baiser les prémices,

Prémices d’une espérance,

D’un espoir de délices.

 

Robe corolle et fourreau,

Rond bourgeon de ses hanches,

Troubles dessins floraux

D’un corps qui se déhanche.

 

Chevilles et talons

Redessinant ses jambes,

Traversant le salon

Jusqu’au pas quelle enjambe.

 

Parcouru par une onde

Son corps est une anguille,

Un serpent, une ronde,

Une douce godille.

 

Là jeune et si parfaite,

Sublime et bien trop belle,

L’espoir est une défaite

Pour ceux qui rêvent d’elle.

(01/10/16)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires