Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 19:20

Un regard, un moment, une ombre,

Dans le souffle du vent,

Une silhouette parmi le nombre,

Les nues en paravent.

 

D’un jour quelconque l’après-midi,

Si singulier pourtant,

L’image qui vous laisse interdit,

Comme arrêtant le temps.

 

Une chamade, là, si impromptue,

Se sentir si vivant,

Des épaules, bellement dévêtues,

L’instant vous captivant.

 

Une musique si douce, qui n’est pas,

Ballade du dedans,

Voilà de jolies courbes, n’est-ce-pas !

Sublime et transcendant.

 

Le monde lui, tourne, absolument,

Parmi les autres, une femme,

La foule ondule, continument,

Un être, un ange, une âme.

 

Elle marche, magnifique et troublante,

Dans la foule anonyme,

Etoile du jour et filante

Sous le ciel équanime.

 

L’orbe du soleil, tout là-haut,

Les autres, consensuels,

Ses hanches, ses jambes et talons hauts,

Elle va, si sensuelle.

 

Le blé d’été dans ses cheveux,

Sa taille si belle et fine,

Le ciel étale, son camaïeu,

Humaine et séraphine.

 

Un regard, un frisson, une femme

Dans la course du vent,

Sous la lumière peignant sa trame,

Sa robe, se soulevant.

(05/06/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

Hécate 08/06/2015 12:50

Cette femme , c'est la vie qui va ....

johan 08/06/2015 17:49

Qui sait...merci d'être là si peu y vienne cela me donne encore envie d'écrire

C comme Corinne 06/06/2015 07:11

Beau texte.

johan 09/06/2015 21:13

viennent (correction)

johan 06/06/2015 19:17

Merci à vous si fidèle à mes mots