Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 17:46

 

 

Poison doux éprouvé,

Qui lentement s’instille,

En nos âmes accouvé

Se répand, se distille.

 

Malicieuse ciguë,

Qui s’écoule au-dedans,

En ces douleurs aigues,

Pour un mal trop ardent.

 

De nos sangs la liqueur,

Le venin assassin,

Répandu en nos cœurs,

Au profond de nos seins.

 

Cette intime brûlure

D’une lave discrète,

De sa lente coulure

En des failles secrètes.

 

Le frisson de nos lèvres

En des rêves éveillés,

De sueur et de fièvres

Aux instants de veillée.

 

Parasite des âmes,

Malaria de nos sangs,

Punition de l’infâme,

Pour des cœurs innocents.

 

Flagellants silencieux,

Lanières cicatrices,

Morbides délicieux,

Altières incitatrices.

 

De l’âme le cyanure,

Ce venin similaire,

De la pleine morsure,

Le baiser corollaire.

 

Les amours venimeuses

Leurs sèves de poison,

Riantes et charmeuses,

Délices déraison.

 

Ces lentes agonies

Si longues prolongées,

De douleur agoni,

Par les heures allongées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

valdy 22/07/2011 23:01



Lente agonie des amours vénimeuses et sensualité reptilienne ....


Hypnotique écriture,


Valdy