Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 19:08
  

Une voix dans la nuit, tu es là, simplement par les mots, ces petits rires qui parfois les entrecoupent, mais aussi par ces silences qui semblent dire et que je n’ose interpréter, pris par cette non assurance, par cette peur que tout ne s’arrête incontinent, et que le vrai, le long et pesant silence ne s’installe. Alors je t’écoute dire, rire, me parler de cette voix si belle, si légère, pleine d’alacrité et de douceur... épris, empli de ce charme qui émane de l’instant, de ce charme qui le constitue en sa matière, sa temporalité... de cet émoi nouveau et singulier qui s’empare de moi, là, dans cette pénombre nocturne, cette obscurité qui nous réunit, te rend si proche, si présente à te toucher presque, bien que nous soyons distants.

Une voix, simplement une voix, sa tessiture, la hauteur de son timbre, son harmonie, son écoulement, me voilà épris, pris, emporté dans ce flot ténu et caressant, tendre doux et lisse... j’échappe à la pesanteur, à la réalité, à ma réalité, à mon instant pour le tien, le nôtre, ce moment qui procède de toi, qui est toi et se révèle en moi, qui s’inscrit en moi, en l’émotion qui se fait et que tu es, crée, instille... cette émotion dont tu participes tout en l’étant à part entière... il suffira que tu te taises, qu’un clic vienne fermer cette parenthèse,clore cet instant, et il n'en  restera qu’un souvenir de cet émoi, qu’une évanescente perturbation, une sorte de chimère, mélange de bonheur et d’incertain, d’incertitude... de frustration mêlée de joie, d'une joie à peine née...

Une voix pour renaître, reprendre le cours interrompu d’une existence, d’un long et douloureux sommeil, d’un coma violemment arrivé... d’une mort encéphalique et sensuelle. Une voix, un être, une âme, un e étoile dans une nuit sans soleil,  univers ravagé par un soleil noir, avide et sans pitié, froid... un rayon de lumière, de vie et de vérité... qui efface derrière ces ombres malsaines et malséantes, ces fantômes insanes et  délétères...une voix dans la nuit comme un autre soleil, vrai, à la caresse douce et non brûlante, sinon de la sincérité, d’une tiède et apaisante humanité.

Je reprends les mots anciens, si salis, si torturés, et je les nettoie, cherche à leur redonner un éclat, une vérité, un sens, leur sens, départis de la souillure dont on les a tachés, entachés... ils semblent lentement se réveiller et reprendre leurs couleurs, leur chaleur,leur vie... ils ne sont plus interdits, plus univoques ni tabous... libérés de cette geole, de la gangue, où on les avait enfermés, torturés, bafoués et violés... comme des fleurs, des bougeons, des alevins en leurs oeufs trop étroits,  ils renaissent et ne demandent qu'à éclore.... pour être offerts, t'être offerts...ce bouquet est encore fragile mais il prendra de l'ampleur, des couleurs nouvelles et uniques, un parfum jamais diffusé, jamais exhalé, bien plus doux, suave, envoûtant que toutes ces autres fleurs, désormais fanées, ont pu développer et répandre...comme un printemps qui s'en vient, un regain... un désir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

maryse 06/07/2013 09:40


Que d'émotions !!!
le phoenix renaîtra de ses cendres quand il le décidera... quand l'écho des mots auront atteint leur paroxysme au point de lui faire lâcher les émotions qu'ils ont généré ...
quand il aura approvisoiser les brûlures de cette entaille qui se trouve au niveau de son coeur et quand il aura cmpris que cette entaille  est cmmune à tous les Hommes de la
terre... alors il sortira vainqueur, grandi ..
Quand la graine est semée... la fleur finit par éclore même dans la boue...
lumineusement
Maryse


 

Etsivousosiez 06/07/2013 13:22



Il est des rosée qui sont come des baisers et permettent toutes les éclosions...et des soleils aux caresses chaudes et non aux brûlures assassines, merci à vous de cette fraîcheur et chaleur
d'âme



Marie-Claude 24/04/2012 22:31


comme j'aime ce printemps qui s'en vient ...


 

Etsivousosiez 24/04/2012 22:47



Merci amie fidèle


tendrement johan



Hécate 23/04/2012 19:18


Oui...je suis toujours là . Vous pouviez en douter ...et je sais que c'est là un sentiment relativement normal  quand il y a eu maintes déceptions .


                                                                                                             
votre Hécate

Etsivousosiez 23/04/2012 19:44



Je sais votre attachement  à ce que je suis et à mes mots et vous en sais gré, je me fiche désormais de ne pas être lu, vous certifiez leur valeur par votre émotion



Hécate 22/04/2012 23:05


Johan ,je suis ainsi ...L'émotion ne peut que répondre par une émotion qui s'impose d'emblée !


Et quelle voix mieux que celle d' Adonis ,poète blessé mortellement et renaissant  de la douleur et de l'exil ,brisé  et tourné vers l'avant ,bien qu'ayant une vie consumée ,pour
correspondre à ces mots que je lis ,quelle voix...autre ? ...:


" Je remercie le temps ,


 Il me prend dans ses bras


et il efface derrière lui la route " . ( Adonis )


                                                                                           
votre Hécate


 

Etsivousosiez 23/04/2012 18:50



Vous êtes toujours là et je vous en remercie


Johan tendrement



Nina 22/04/2012 21:04


Comme toujours, beaucoup d'émotion et de grandeur tandis que s'égrène une mélodie qui me séduit.


"La voix est le reflet de l'äme" disait Platon. Elle traduit nos émotions, notre sensibilité, notre sensualité et les mots distillés peuvent être rassurants ou assassins et perturbateurs.


Il y a pourtant des voix que l'on n'oublie jamais. Il suffit de se remémorer pour que la magie opère à nouveau. Un sourire ,une sensation de sérénité, un certain bien-être ...


Amicalement


Nina

Etsivousosiez 22/04/2012 21:07



La voix peut être une caresse ou une balle qui trnasperce et tue