Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 19:49

Ecartant ses cuisses elle lui fit découvrir son con, cet antre humide et chaud de ce désir de lui. Baste des caresses pensa-t-il, il était temps de l'honorer et de la foutre, ce qu'elle prit et comprit avec étonnement et plaisir à la fois.

 

Elle ouvrit  entre jambe comme  elle avait pu précedemment ouvir son huis afin qu'il entre chez elle, car elle n'attendait que cela, sa visite... lui n'y tenant plus inroduit en son ventre ce désir qu'un sang  bouillant  avait gonflé et distendu à le presque déchirer. Elle  le reçu  dans un étonnement mêlé de plaisir.  

 

Il lui écarta les cuisses et vit sa chatte bien mouillée qui n'attendait plus que sa queue bien dure. Il l'enfila aussitôt car il ne voualit que cela la baiser profond! Quand elle sentit sa grosse bite dans sa chatte elle couina comme une salope qu'elle était!

 

Trois façons de dire la  même chose, et pourtant trois visions diférrentes! Trois ressentis différents... Qu'est ce que la pornographie... Je n'aurai pas la prétention de le dire, encore moins de la définir...Voilà j'avais envie de m'amuser avant le repas!

Cela me ramène au super article ( ils le sont tous magnifiques d'ailleurs les articles de son blog) d'Hécate sur un roman dont l'histoire se fait, se passe,  près de la Seine, cloaque à l'époque... faisant de l'insane du souillé un décor, un protagoniste de la narration... Je ne veux pas faire ce que j e ne sais pas faire, La magicienne le fait si bellement... mais la souillure a toujours repoussé et attiré à la fois...il n'est que de repenser aux riches et nobles s'encanaillant... à Sade  et autres  parangons du désir insane et  cruel... à la peur charnelle et atavique de l'église pour l'insanité et la sexualité dite non conforme... bref ce que l'on rejète et dénonce souvent en public, ou lors du premier contact...souvent participe de notre intimité ou procède aussi de  nos désirs et fantasmes...

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

Hécate 08/03/2012 18:04


Oui................................et c'est là qu'il peut croiser une Ombre Magicienne ....

Hécate 08/03/2012 17:59


Rien n'est à lui ? Dans un sens , c'est vrai ...Et ,cependant ...ce qu'il peut atteindre est assez extraordinaire parfois .

Etsivousosiez 08/03/2012 18:01



Les confins de la solitude



Hécate 08/03/2012 17:45


Le poète ne s'appartient pas ...

Etsivousosiez 08/03/2012 17:53



oui et rien n'est à lui ni personne



Hécate 08/03/2012 16:48


Il y a des thèmes ,cher Johan qui plongent aux confins des origines ; je passai en coup de vent chez vous ,et voilà !...


Quant à mon savoir peut-être est-il une émergence de ce que Mircea Eliade voit comme une infuse conscience des mondes anciens et des forces chtoniennes  
 :)


Le poète est-il autre que celui qui intercepte à travers ses mots ,ses vers ,sa prose  quelque chose d'invisible  qu'il transmet ....Est-il possédé ? ...ou possède -t-il les mots
?


            Au commencement était le Verbe ...


                                                                 
votre Magicienne  :)


               

Etsivousosiez 08/03/2012 17:42



Il est possédé et se dépossède



Hécate 08/03/2012 13:14


Eternel Eros !


Vous allez sourire ,ou soupirer ,mais  je pense à ce qu'à écrit P. Quignard autour de ce thème qui plonge aux sources des civilastions ,de l'Histoire. Quand le phallos  ,  le
fascinus  ,de joyeux devint ensuite une mélancolie effrayée .


"l'homme est celui à qui une image manque"..."homme  est un regard désirant  qui cherche une image derrière tout ce qu'il voit "." Nous transportons avec nous le trouble de notre
conception ".


"Le roman érotique  ou la peinture pornographique ( par définition il n'y a pas de roman pornographique  ni de peinture érotique  ) ne cherchent en aucun cas à faire jouir mais à
faire désirer ".


Le désir est fascination ! Les romains en avaient peur .


Martial  a écrit :" Crois-moi  ,on ne commande pas à cet organe comme à son doigt ".


Grand est ce trouble de la part animale ,du transport qui va du désir obscur porter l'être aussi jusqu'à l'art d'aimer . Réenventer l'amour ( Rimbaud ) ...


Eternel Eros ,toujours nouveau ...Toujours fascinant ...


"Mon pénis est plus précieux que ma vie " .Je ne sais qui l'a écrit ,mais dans l'Antiquiter ,le sexe des hommes était sous la protection d'un genius auquel on offrait (sacrifice ? ) des fleurs .


               Fleurs et Amours ...je vous laisse sur cette "image"  ...Poésie ,Erotisme , les fleurs sont si belles et
les bouquets s'épanouissent en offrande ,symboles éternels de la fragilité et de la beauté qui conjuque l'éphèmère à l'Eternité !


                                                                
Carpe Diem !


                                                                           


 

Etsivousosiez 08/03/2012 13:27



Je ne pensais pas que ce petit article allait  nous emmener si loin :-)


Votre savoir est abyssale et nous vaudra encore d'incroyables commentaires qui là surpasseront, comme ici ô combien, leur origine :-)


Merci à vous magicienne de tant de choses