Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 12:33

Les mauves de son cache-col

Sur ce chandail grisé,

Violine d’un licol

Sur un ciel reprisé.

 

Un soleil qui se traîne,

Sur l’horizon perdu,

En la nuit qui l’entraîne,

Loin du jour éperdu.

 

La fin d’un instant,

Son parfum, son odeur,

Dans le souffle insistant,

D’un néant maraudeur.

 

Brouillamini du ciel

Écheveau de nuages,

Impressions tangentielles

Sur d’amarantes images.

 

Les collines disparaissent,

Recouvertes par la brune,

Qui étale la paresse

De sa vague sur ces dunes.

 

Et l’ombre court sur les terres,

Quand le ciel, lui, s’enfuit,

Emportant son mystère

À rebours de la nuit.

 

Puis, l’horizon se ferme,

Endeuillant ses couleurs,

Dans ce soir qui l’afferme

Devenu son bailleur.

 

Les nues, fantômes célestes,

Grise mantille de la lune,

Glissent, légères et lestes,

Célestes importunes.

 

Ombres et silhouettes

Inquiétantes chinoises,

Si nocturnes girouettes,

Mouvantes et sournoises.

 

Il n’est plus de repères,

De Zénith, de Nadir,

En l'obscur d’un repaire,

Qui revient s’agrandir.

 

Son regard dans l’azur,

Sa lumière matinale,

L’orient, sans mesure,

Son regain liminal.

 

Entre les cuisses du monde,

Du ventre de l’austère,

Où la clarté inonde,

S’accouche une autre terre.

 

Du jour et de la nuit,

Naît l’enfant du soleil,

L’un s’en vient, l’autre fuit,

Dans l’ailleurs s’appareille.

 

Les pourpres de son étole

Sur un champ d’ail grisé,

S’élèvent au capitole

D’un olympe irisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Madame Céleste 02/05/2011 17:49



je me retrouve en filigrane...



Etsivousosiez 02/05/2011 19:21



Ah! Comme une épure discrète  dessus un joli papier:-)



C comme Corinne 25/04/2011 08:41



Je découvre ces écrits. Tiens, une belle aventure que voilà. Je m'y trouve, m'y retrouve et m'y perds.


Belle écriture, émotins à fleur de sentiments, c'est certain. Je reviendrai.



Etsivousosiez 25/04/2011 09:57



La porte est ouverte... merci d'avoir...osé...vous vous y perdrez peut être... mais sans vous égarer