Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 22:11

 

 

La nuit est d’ombres et de lumières,

Dessus l’horizon s’efface le jour,

Quand l’orange se glisse derrière,

Ses nuages aux sombres contours.

 

Tandis que là, tourne la terre,

Le temps lui, égrène les heures,

L’aube en le crépuscule s’enterre,

D’est en ouest le soleil se meurt.

 

Le ciel, comme se brise le cristal,

S’effondre en éclats sur la mer,

Irisant cette surface étale,

De milliers de miroirs de verre. 


L’onde émeraude s’obscurcit

Quand la plage lentement s’efface,

Se glissant par son raccourci

La lune s’envient montrer sa face.

 

Le lagon lentement s’éteint

Sous ses cieux étalant leur toile,

Psyché de la nuit sans son tain

D’où là-haut se mirent les étoiles.

 

Maintenant les êtres se couchent

Ouvrant les portes de leurs rêves,

Alors que la pénombre accouche

D’un nouveau jour qui lent se lève.

 

Les âmes errent en des lieux abscons,

Tandis que les corps se reposent,

Trouvant de abstruses réponses,

      A toutes les questions qu’elles se posent.

 

Il s’en viendra de l’orient

Paré de ses pourpres et ses ors,

Pour, dans le matin souriant,

      Poser sur l’atoll son trésor.

(22/08/2013)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 23/11/2013 22:48


Tu nous dessine là une belle tombée de nuit...

Etsivousosiez 23/11/2013 22:57



imaginéee... mais  au moins vous l'avez partagée



Michelle 24/08/2013 18:24


Voyage voyage, revenez encore ...

Etsivousosiez 24/08/2013 20:47



Merci beaucoup Michelle



Hécate 23/08/2013 20:20


Je vous souhaite une bonne soirée, et j'espère vous lire encore selon votre rythme.

Etsivousosiez 23/08/2013 20:39



Merci à vous  dame des mots



Hécate 23/08/2013 10:10


La mouvance du rêve dans le vague de l'âme...

Etsivousosiez 23/08/2013 20:00



toujours fidèle malgré le peu de mots déposés ici depuis un an, merci à vous