Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 22:04

File, file la lune entre les nuages,

Par une nuit de grand vent,

Dans l’impalpable métissage,

Des ombres grises du levant.

 

En sa lucarne c’est le train du temps,

Qui en son sein, déroule le voyage,

La course des choses, la fuite en avant,

Sur ce chemin ombré de paysages.

 

En le treillis des ramilles dénudées,

Elle se déchire en s’enfuyant,

Portée par l’onde gravide des nuées,

Sous le souffle impavide du vent.

 

Dans la pénombre qui s’étale alentour,

Les monstres se tapissent pour attendre,

Fantômes intimes de la tombée du jour,

Qui n’ont de cesse de nous surprendre.

 

File, file la lune en cette obscurité,

Dans les torsions inquiétantes du ciel,

Emportant du regard les années,

Les heures si ténues et circonstancielles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires