Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 18:55

theatre-92174-copie-1.gifLa vie comme au théâtre

En l’avers d’un décor,

Feu de bois, feu plâtre,

Fausses flammes encore.

 

Des paroles et des mots

Un décalogue de sourds,

Les errances de nos maux,

Les entrées coté cour.

 

Brigadier que voilà,

Résonance des à-coups,

Le rideau dévoila,

L’arrogance tout à coup.

 

La poursuite de lumière,

Le halo qui vadrouille,

Les ombres costumières,

La porte qui se verrouille.

 

On s’agite çà et là,

On s’étonne dans la salle,

Qui est-il celui là ?

Ce curieux commensal.

 

Des larmes et des pleurs !

L’on crie, l’on parle et rit !

De beaux bouquets de fleurs,

Que l’on jette aux orties.

 

Pince fesses et princes sans rire,

Petits meurtres entre amis,

L’un esquisse un sourire,

L’autre à peine un demi.

 

Des rimes et des vers,

Pantomimes et silences,

Le traitre par devers,

L’amant dans sa romance.

 

Un balcon bien trop bas,

Un nez par trop petit,

Le tonnerre ici-bas,

Qui gronde et retentit.

 

Sortie côté jardin,

Le soleil dans les cintres,

Rayons incarnadins

Dessinés par des peintres.

 

On éructe on déclame,

Sa colère ou sa joie,

L’un demande ou réclame,

La tête des bourgeois.

 

Une pièce en ses trois actes !

Respectant l’unité,

Qui oublie les entractes,

Si pleine de vanité.

 

Voici madame moi-je,

Qui parle, qui parle d’elle,

De la vie fait un jeu,

Un je de demoiselle.

 

  Cyrano qui supplie,

Roméo qui se meurt,

Sur le cap les complies,

Récitent la rumeur.

 

La vie comme au théâtre

En l’amer d’un raccord,

Feu de joie, feu dans l’âtre,

Jeux de drôles et de corps.

 

 ( Clin d'oeil à Juliette;19/01/2012)

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Hécate 14/02/2012 15:30


Certes ,autant d'idividus ,autant de diversités ...Les modes et conformités à travers les temps se sont trouvées conditionnées à des systèmes où la Poésie embastillonnée s'exprimait tel le marbre
sous le ciseau du sculpteur sous des canons soumis aux lois de la Beauté , du vers ,des pieds ,en somme ( amusons-nous ...) sous un masque dont la contrainte devenait  prouesse !


Il fallait beaucoup d'âme au poème pour n'être pas qu'une apparence et l'âme est au poète  l'élément  essentiel ,aucune forme ne saurait en réduire les élans !


Médiums ? Je ne conteste pas ...Les mots usent de nous ...Qui donc les murmure  ?  La Muse !...( c'est là une façon de voir ,insatisfaisante ...quoique plaisante ) .


Il y a une magie dans l'écriture qui enchante ...qui captive ...ou capture ...Sortilège ?....


J'ai adopté pour devise un vers d' Hölderlin  : "Grand est le pouvoir de l'heure favorable ".....


                                                                                           
Bien à vous


                                                                                                            
Hécate

Etsivousosiez 14/02/2012 18:32



Voilà un commentaires qui dépasse mon texte et pourrai être un article, vous me gâtez!


Depuis la première pensée l'on se demande ce qu'est la vérité! Qui sommes nous, et sommes nous vraiment nous! On alors la projection de ce qu'autrui voit pense dit et renvoie de nous (Sartre)?
Pluriels singuliers? qu'importe au vrai, ce qui compte c'est de pouvoir être et partager avec des gens qui nous font ressentir cette humanité notre, cette sensation de vivre, ce bien être qui
arrête le temps...comme lorsque je lis de magnifiques commentaires :-)



Hécate 13/02/2012 19:55


Bah! Fi de la flagornerie ....:)


Avec un sourire ,j'ose glisser que c'est le fait comme disait un certain auteur une affaire peut-être d'affinités électives !


  Il est assez rare que je revienne si quelque chose ne m'accroche pas quelque peu ...Tant de blogs de poésies ,tant d'écritures ...qui ...n'en sont certainement pas moins
sincères les unes que les autres ,mais trop conforme à des idées ou des formes ...:)


                  Bon courage à vous ...


                                                     
Hécate

Etsivousosiez 14/02/2012 11:24



Autant de formes poétiques que d'individus, selon leur vie, leur culture, leurs émois et moi et moi!


Votre retour est à prendre comme un compliment, quant à mes écrits, ils sont  l ereflet de ce que je suis quand bien même je ne suis aucunement maître de ce qu'ils sont ... comme beaucoup je
ne suis qu'un médium...mais de qui au juste?



Hécate 13/02/2012 19:35


Le hasard est facétieux ...le théâtre ! Un univers qui ne m'est pas inconnu .Et là ,encore une musique que je connais !


                                                                             
bien à vous


                                                                                                   
H

Etsivousosiez 13/02/2012 19:39



Si j'étais plus sûr de moi et flagorneur j'oserais écrire : les grands esprits se rencontrent :-)


Merci toutefois de ces mots laissés ici qui sont encouragements pour  l'auteur que je suis :-)


Johan bien à vous aussi :-)



marie-claude 20/01/2012 11:04


Le théâtre de la vie ...


qui inspire l'autre, le théâtre ou la vie ?


Et chacun joue son rôle !


amitié .

Etsivousosiez 20/01/2012 17:34



Une mutuelle inspiration je pense


Oui tant de rôles joués surjoués et si peu de dialogues vrais


mais je sais le vôtre sincère et original


Merci Marie Claude



ceciliabulle-bulle-bulle 19/01/2012 22:32


je vous trouve bien inspiré Johan ;o)))


votre texte est léger, drôle, on chante dans cette pièce, c'est sûr ;o)))))))))))

Etsivousosiez 20/01/2012 17:35



C'est la vie la bulle


la vie dans tous ses états! Ses costumes et grimages :-)


Merci d'être toujours là si vraie et présente


je vous embrasse