Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 16:19

PhotoFunia-4c674e.jpg 

(01/10/11)

Une place et ses lampions,

Le ciel en contrepoint,

La nuit telle un bâillon,

Le jour ne se tait point.

 

Décor sur l’horizon,

Perspective cavalière,

Les grues, leurs cargaisons,

L'ancienne poudrière.

 

Le ciel étale et bat

Sa plaine démesure,

Dessus son contrebas

Les nues sont sa mesure.

 

Au loin s’étend la mer,

Se mêle au crépuscule,

Ses ondes éphémères

Se suivent et se bousculent.

 

Reflets des lampadaires

Sur le miroir de l’eau,

La moire récipiendaire

De ce méli-mélo.

 

Petite femme légère

Dedans sa robe noire,

Sur la place étrangère,

A la tombée du soir.

 

Elle marche, et puis s’arrête,

Comme pour prendre la pose,

Sortant une cigarette,

S’étonnant de la chose.

 

Une femme, un enfant,

Chimère et plus encore,

Ce dessin triomphant,

Qu’est l’épure de son corps.

 

Ballerine de la nuit,

Danseuse crépusculaire,

Que la pénombre fuit

Au pied des réverbères.

 

Elle parle et puis sourit,

Provocante et rieuse,

Petit rat qui s’enfuit,

Etoile mystérieuse.

 

La voici qui repart,

Sur ce parvis de gré,

Dessus les vieux remparts

La lune s'en vient migrer.

 

En la brune équanime,

Son ombre se confond,

Synonyme anonyme,

S'y anime et s’y fond.

 

 

La place et ses lampions,

Le ciel est son pourpoint,

La nuit sombre haillon,

Posé sur son tiers-point.

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Dame Céleste 08/10/2011 21:29



encore un superbe voyage au coeur de votre univers !!!



Etsivousosiez 09/10/2011 12:38



Heureux que vous veniez ici  changer d'air et vous laisser porter


bise



Julie-Anne 04/10/2011 00:13



Ah ! cet éternel combat entre la nuit et le jour, où chacun sort à la fois vainqueur et perdant, où chacun s'endort et se réveille... Qui est le plus conquérant, le jour ou la nuit ?



Etsivousosiez 04/10/2011 11:44



Ils sont consubstantiels, l'un ne pouvant être que par opposition à l'autre...sinon il ne serait qu'un temps univoque, une indicible continuité sans distinction des choses :-)


Nous vivons décalés, la nuit est pour moi le jour lorsque nous nous répondons :-)



valdy 03/10/2011 20:15



L'atmosphère, le rythme, le mystère, tout est bien en place pour nous fasciner de bout en bout,


Du grand Johan,


A bientôt,


Valdy


 



Etsivousosiez 03/10/2011 20:28



Ah Valdy!  que l'attente valait la peine...


Merci encore et toujours


Je vous embrasse.



CECILIABULLE-BULLE-BULLE 03/10/2011 07:13



Ici, le jour se lève, les yeux encore mi-clos, empreinte de ses rêves, réveillée par les mots. 


Assise sur la grève, enlassée par les flots, ses lèvres à demi-maux goutent à la sève brûlot.


Si endêve d'attendre matelot, la voici qui s'élève, soufflée, par ce cahot.


Merci Johan pour cette fève par delà vos maux.  



Etsivousosiez 03/10/2011 09:42



La bulle est pleine d'inspiration à cette bien matinale!


Magnifique commentaire inspiré par la mer, que vous aimez je le sais, merci la Bulle



Julie-Anne 02/10/2011 04:02



Toujours aussi beau, bien écrit... J'ai trouvé les premiers vers presque enchanteurs. Cette manière que vous avez de décrire un lieu et d'y associer une atmosphère... Et cette femme énigmatique
qui vient et repart, un peu comme la nuit...


Merci pour ce poème, Johan :)



Etsivousosiez 02/10/2011 08:46



La nuit est tombée sur la belle province tandis qu'ici se lève le jour... je découvre vos mots i plaisants à lire, merci  vous Julie-anne


Un lieu, une atmosphère, une femme, merci d'être venue faire une balade dans mon rêve


johan