Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 17:09

Un soleil qui se couche,

Par delà les collines,

Ciel et terre qui se touchent,

Au lointain se câlinent.

 

Aux heures convalescentes
Des passions amoureuses,
Nos chamades incessantes
A jamais douloureuses.

 

Les vicinales traverses
Des chemins de l'amour,
Quand la lumière s'inverse,
A la tombée du jour.

 

Epis d'orge mélangés
En les champs emblavés,
Sous un ciel orangé,
Leurs couleurs élavées.

Mauves, gris et mordorés,
Les reliefs et leurs ombres,
Sur les bois, à l'orée,
Se déploie la pénombre.

C'est la nuit qui s'en vient,
Qui lentement s'appose,
Crépuscule qui advient,
Qui devient et se pose.

C'est l'heure des souvenirs,
Des chagrins, des frissons,
Où les notes viennent s'unir,
En un triste unisson.

Requiem de la nuit,
Pour le deuil des hiers,
Car le jour s'est enfui,
Nonobstant les prières.

Rien n'y fait, n'y fera,
Tel un fleuve en son lit,
Notre temps s'enfuira
Commettant son délit.

Espérés, attendus,
Ces instants partagés,
Dans la brune éperdus,
D'un présent viager.

C'était demain, hier,
Les attentes délicieuses,
Ces journées pleines entières,
Du réel, séditieuses.

Un été, son soleil,
Coquelicots, mirabelles,
Ses senteurs, ses abeilles,
La chaleur, les ombelles.

Mais tout s'en est allé,
Les baisers, les regards,
Disparus, envolés,
En ce temps qui égare.

Dans la nuit si profonde,
En les âmes, les collines,
Ciel et terre se confondent,
Quand le jour se termine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Reinette 05/04/2011 21:45



plaisir de lire un si joli poème


bonne soirée