Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 16:43

Je n’avais ni fleurs ni chocolats,

D’ailleurs je ne suis pas venu,

Et puis lachambre était vide,

Elle était bien malade je crois.

 

Il avait beaucoup plu ce jour là,

Canicule sous ce grand soleil brûlant,

Un samedi bisextile de décembre,

Jour de crêpes et de carnaval.

 

L’hôpital était fermé, évidemment,

Les gens allaient et venaient sur le quai,

Il était tôt pour un jour désert et férié,

Alors que minuit venait de sonner à peine.

 

Les fleurs que je n’avais pas,

Sentaient si bon l’éther et le camphre,

Dans cette belle boite de chocolats,

Poudre de cacao et lécithines de soja.

 

Elle n’était pas  dans la chambre 23,

Au deuxième, à gauche du rez de chaussée,

Pneumologie, ouvert à toute heure,

Service du professeur Machin and Co.

 

Ce n’était pas l’heure des visites,

Il y avait du monde dans la salle d’attente,

Plus encore  au bloc opératoire,

Je n’ai pas trouvé de journal pour patienter.

 

La panseuse me demanda le scalpel,

Un petit garçon efféminé pleurait,

Le facteur posa le courrier sur le champ,

Le patient ne l’était plus trop .

 

Il y avait du sang dans les gouttières,

Forcément avec ce violent orage,

L’anesthésiste remonta son pantalon,

Il rentrerait bredouille ce soir.

 

Je ne frappai pas à la porte fenêtre,

Puis voyant arriver le bus je sortis,

On venait d’amener le cœur dans de la glace,

D’ailleurs, elle préférait les rillettes,

 

Demain on sera presque mardi et des poussières,

Bien sûr il fera jour, parait-il d'après le journal!

Ne lui reste que quelques heuresçà et là à vivre,

Elle a refusé de fumer son dernier hareng .

 

Je reviendrai quand je ne pourrai pas,

Ca fait toujours plaisir tous ces retards,

Les malades sont de bons morts-vivants,

Vraiment j’ai bien aimé cet enterrement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Marie-Claude 29/02/2012 15:23


paradoxe !


ni fleurs ni couronnes ni chocolat  ...


ni jours ni nuits,


pour tous


malades à vivre la mort 


un chouette enterrement !


amitié .

Etsivousosiez 29/02/2012 18:27



Un délire venu de je ne sais où!



Hécate 28/02/2012 20:01


........................................................................:)

Hécate 28/02/2012 19:27


Fermé aux heures d'ouverture ...et le coeur givré ...


C'est le délire à la Pataphysique Johan ....:)


                                     
Je me sauve avant l'ouverture des heures fermées..........

Etsivousosiez 28/02/2012 19:59



Dépêchez vous allez arriver en avance sinon!



ceciliabulle-bulle-bulle 27/02/2012 19:23


C'est une très mauvaise idée que celle de n'avoir rien écrit demain car aujourd'hui, j'ai vomis tout mon quatre heure à me mettre sous la dent votre papier infâme. Je suis pour le moins décue car
vous ne m'avez pas habitué à dépoter ainsi. Cela ne va pas de moi. Ainsi je ne vous pas montre pas l'étendue de mon talent à pouvoir vous plagier

Etsivousosiez 27/02/2012 19:26



La bulle reste authentiquement la bulle


celle que j'adore et à qui je pardonne tout!



Hécate 27/02/2012 19:18


Un bref passage chez vous ...entre le sort du hareng , un rien de surréalisme dadaïste ,voilà qui surprend ,d'autant qu'étant plongée actuellement entre mort et pharmacopée  .L'alchimie
d'un certain poète n'étant pas si loin de la physique et de la  chimie ...Mais ,chut ...n'en direz point plus pour l'instant ...:)


                                                                        
Bonsoir Johan

Etsivousosiez 27/02/2012 19:23



Je ne sais pas d'où ça sort! J'ai eu envie d'écrire et ce truc est venu d'ucoup le temps de le taper!


Ce n'est pas grnad chose je l econcède :-)


Merci d'être encore là