Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 20:18

Ecrit ce soir en attendant le repas et avoir lu le dernier article d'Hécate (Adonis)...

 (J'aime ce morceau excusez de la répétition)
 

P1010953a1-copie-1.JPG

Comme une cérémonie

Adornée de trémières,

Par l'encens les nénies

S'enivre de prières.

 

Les grandes orgues en les âmes,

L’émotion qui étreint,

Les yeux aux bords de larmes

Si pleins de leur chagrin.

 

Des vitraux la couleur,

Leurs images compassées,

Scènes emplies de douleur

D'espérance exaucée.

 

Là, s’élance la voûte

Comme poussée vers le ciel,

Flou vertige qui envoûte

En l’instante officielle.

 

Les perles des chandelles

Qui coulent transparentes,

S’allongent en cordelles

Se figeant larmoyantes.

 

Il fait chaud, il fait froid

La caresse d’un frisson,

L’extase et puis l’effroi

Sublimes en l’unisson.

 

Les niches et les absides

Le transept en sa croix,

Du dieu l’infanticide

En la lumière qui croît.

 

Silencieuse elle s’avance

Là compacte et légère,

C’est à peine si elle danse

Cette foule étrangère.

 

Des sanglots vient le temps

Des chamades aussi,

Celles des cœurs haletants

En ce chœur que voici.

 

Du parvis vers l’autel

L'allante procession,

Mosaiques et catelles

Dallant son accession.

 

Le chemin les stations

Des êtres qui se cherchent,

Communes expiations

De plurielles recherches.

 

En l’instant d’un silence

D’un émoi si troublant,

Les âmes libellances

S'écrivent en tremblant.

 

Par l’aveu des péchés

La quémande du pardon,

C’est au fils dépêché

Qu’ils délivrent leurs dons.

 

Des lèvres des murmures

L'offrande de l'hostie,

La passion sur les murs

La Cène l'Eucharistie.

 

 

(16/04/2012)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Nina 16/04/2012 23:07


Je ne peux vous quitter ce soir sans lire ce dernier poème que vous venez d'écrire.


Surtout ne vous excusez pas pour ce magnifique crescendo qui anime votre écriture. La reprise finale y est fabuleuse. Encore une fois, merci pour cette émotion que vous savez faire partager.
Votre mélancolie doit être grande pour que je la ressente autant.


Bien affectueusement,


Nina

Etsivousosiez 17/04/2012 08:22



Oui elle est grande à l'aune de ma déception des êtres, de celles et ceux qui salissent la vie



Hécate 16/04/2012 21:46


Johan...la surprise est totale...


 Merci...de cette dédicace. Merci pour Adonis...


"Un pont de larmes cheminent avec moi


se brise sous mes paupières..."


               De l'âme à l'âme toute liturgie se répond...


De grâce...n'y changez rien !


                                                             
votre Hécate


              

Etsivousosiez 17/04/2012 08:20



Merci encore et toujours à vous qui êtes si proche des grands