Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 13:45

Précipitation des obscurs, sombre descente,

Lumière tamisée, lueur ténue qui se meurt,

Longue chute entre les murs, pantelante,

Marches usées, de l’escalier sous la demeure.

 

C’est un jour, c’est une nuit, confusion,

Tout se ferme, s’obscurcit, s’éloigne et se replie,

La pluie, les larmes, crachin d’une effusion,

Tout se brouille, se grise, se plisse puis s’enfuit.

 

Chuchotis, sanglots, murmures de l’attrition,

Dans le noir, au plus profond des solitudes,

Plus rien, tombe, chute sans fin d’inanition,

Gouffre intérieur, vide, implacable infinitude.

 

Enfer grimé d’un paradis qui se dérobe,

Langueur étale d’une moiteur qui engloutit;

Atmosphère qui se resserre et qui enrobe,

L’âme dévêtue au purgatoire y aboutit.

 

Ivresse trouble des parfums de l’ailleurs,

De la dame en noir qui chuchote à l’oreille,

Qui à peine vous frôle vous caresse le cœur,

Pour l'ultime étreinte, à nulle autre pareille.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

valdy 27/05/2011 21:14



Thanatos a été inspiratrice de tous temps et méritait votre belle écriture.


Valdy



Etsivousosiez 27/05/2011 22:59



merci... à chaque fois vos mots sont...j e n e trouve pas de mots pour les vôtres :-)