Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 16:15

Faute d'envie, mais surtout ne voulant plus salir mon âme en offrant  mes mots, j'avais décidé de ne plus écrire, de ne plus partager mon émotion, le peu qu'il me restait de celle-ci. Ne plus la corrompre avec des gens sales en eux, tant elle avait été salie et bafouée par ...D'ailleurs je n'avais plus d'émotion, ... et puis j'ai parlé avec une amie, elle  m'a conté sa vie, sa souffrance,  bien plus terrible et douloureuse que la mienne... j'ai si fortement ressenti cela que j'ai voulu lui offrir le peu qu'il me restait de tendresse, car elle le méritait, en avait besoin, ô combien plus que moi.

Alors j'ai écrit cela pour elle, et elle a accepté que ce poème soit publié ici , alors qu'il était son cadeau...je l'embrasse tendrement , avec tendresse, lui offrant par cela encore mon émotion.

 

 

andrea.2.jpgAndréa

 

L’horizon de la nuit,

Ourlet sombre d’un jour,

De vos heures qui s’enfuient

Qui s’échappent toujours.

 

Sur ces teintes cuivrées

Le retour d’un soleil,

Du passé délivrées

Sont les heures nonpareilles.

 

Le destin vous a pris

De vous-même l’autre part,

Votre cœur là dépris

Bat sa peine bande à part.

 

Dans ces yeux éperdus,

Ce regard si lointain,

Cet amour là perdu,

Ce chagrin si certain.

 

En la douleur d’un corps,

Dedans les maux d’un cœur,

Crie le passé encore,

Sont-les hier en chœur.

 

Demain un autre jour,

Des heures à s’effiler,

Bien même le contrejour

Etendant ses filets.

 

Sur votre peau laiteuse,

Ce frisson du passé,

Ces journées si heureuses

Leur regain dépassé.

 

Il faut bien vivre encore,

Pour ceux qui vous entourent,

Canceller le remord

Son éternel retour.

 

Sur vos cheveux de cuivre

Un rayon de soleil,

Qui vous invite à suivre,

D’autres chemins pareils.

 

Comme passe une rivière

L’amour n’est il qu’une fois ?

Une chamade, une prière

Unique dans sa foi?

 

Partir au loin devant,

Ne plus se retourner,

Passer les passavants,

Ne pas s’en détourner.

 

Oser, vouloir oser,

Ce différent voyage,

Son fardeau déposer

Pour d’autres paysages.

 

Ligne d’un jour nouveau,

D’un matin sans chagrin,

D’un été renouveau

Quand les blés sont en grains.

 

Demain elle aimera,

Sans perdre sa mémoire,

Cet autre qui mènera,

Son âme outre le noir.

 29/11/2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

andréa 30/11/2012 14:51


En effet une belle offrande........


j'en remercie l'auteur


Andréa

Etsivousosiez 30/11/2012 19:37



Tout à fait normal voyons



marie-claude 29/11/2012 20:31


il y a plein de tendresse en ces mots porteurs d'espoir ... quelques lignes pour que naisse un jour nouveau !


amitié

Etsivousosiez 01/12/2012 17:06



Merci à vous toujours tendre avec moi



Hécate 29/11/2012 18:18


Une belle offrande dans la brisure des heures, l'harmonieuse sonorité assourdie des mots, le poème épuré, comme une saison dépassée.


De ce retour, merci.


                                 


  

Etsivousosiez 29/11/2012 20:13



Un simple retour pour offrir à une amie dans la douleur... le peu de tendresse qu'il me reste