Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:24

Les fins d'années amènent souvent les bilans, alors je vais faire le bilan de 2011, année à part dans ma vie, ensuite j'attaquerai 2012 en espérant qu'elle ne ressemblera en rien à sa soeur précédente, ce sera mon dernier article ici  je crois, pour diverses raisons, la plus notable étant le peu de succès rencontré par les écrits de ce blog, quant aux autres j'essaierai de les définir... un jour. L'une d'entre elles, m'a bien été expliquée par Valdy, qui osa un jour me dire que mes écrits étaient bien trop lourds, abscons et compliqués pour être appréciés sur OB... mais je ne sais écrire autrement! Bref on verra bien si je retrouve une nouvelle inspiration ... 

 

En gros 2011 année à oublier! Donc je la supprime de mon passé!

 

Meilleurs voeux à ceux qui passent et surtout à la Bulle a qui je dois tant, à Marie Claude pour ses mots, et à vous...

 

En guise de cadeau de fin d'année (lisez avec la musique en fond, lecteur ci-dessous)

 

Sublime blasphème

 

Ames divines immortelles, du désir possédées,

Missa, l’indicible union en l’après de l’aître,

Qui, par cette eucharistie vient là concéder,

A l’adbitum mentis, les secrets de son être.

 

Tous deux, en ce chœur circonscrit par ses arcades,

Sur l’autel, ombres enlacées face à l’abside,

Sans autre témoin qu’Eli, l’invisible alcade,

Se donnant l’un à l’autre extasiés si lucides.

 

Corpus mysticum, gisants, cariatides de chaire,

Sous la lueur éthérée filtrée des meneaux,

Chœur à corps, corps à cœur, et corps à corps de chair,

L’accordée des plaisirs nus et libidinaux.

 

Le feu des enfers, braises de stupres et de flammes,

Sous le regard du Tout Autre, sans honte ni péché,

La jouissance des chairs, mais aussi celle des âmes,

Que nulle eau de baptême ne saurait empêcher.

 

Du cogito à l’éros, de l’insane la foi,

Sans leur confession de la luxure en l’amour,

Trempant dans le bénitier longuement les doigts,

Puis les lèvres, puis le cierge pareillement sans détour.

 

Que cette église suinte du transept à sa croisée,

En le plus intime de sa nef et de ses fonts,

Que son humeur s’écoule de ses jambes décroisées

Jusqu’au chevet du cœur des êtres qui la font.

 

Confiant, pénétrant ici par la sacristie,

A rebours du parvis et des collatéraux,

Dans la béatitude de l’offrande à l’hostie,

Il s’en fut au plus loin, en ces fonts baptismaux.

 

Agnus Dei, c’est au plus secret des annales,

De Gomorrhe à Sodome, ces cités agonies, 

Qu’interdites, s’en renaissent dès lors les bacchanales,

Ces callipyges ivresses des inverses réunis.

 

Quand le sens du caché s’en revient au vrai corps,

Lui délivre l’extase et sa nue jouissance,

Alors l’âme au mystère du sacré s’incorpore,

Faisant naître en la chère la divine renaissance.

 

Du trivial au profane, s'en faisant l’exégèse,

Par la débauche et l’orgasme, les multiples stations,

Ne se privant aucunement, sinon de l’ascèse,

De la concupiscence, viendra l’absolution.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

babou 31/05/2012 10:01


au bout !!


est-ce le pardon dans l'abandon ?


il doit être bon et doux.....

Etsivousosiez 31/05/2012 12:08



Il est pardon difficiles qui demandent du temps mais ils sont nécessaires sinon c'est donner trop d'importance à des gens qui n'en valent pas la peine, plus que de pardonner j eplains ces gens
sans âmes...ils errent...seuls à jamais combien entourés soient ils!



Hécate 03/03/2012 10:02


Et de retour ...

Hécate 14/02/2012 19:09


.............merci :)

Hécate 14/02/2012 19:00


Un regret tout de même ....


Cet écrit est sublime !...


." Par-delà le bien et le mal "...


Peut-être ne suis-je que dans la stupeur première ...Je vais revenir lire...C'est certain .

Etsivousosiez 14/02/2012 19:03



Ne sait que vous dire!


Vous êtes la bienvenue et revenue :-)



Hécate 14/02/2012 17:27


Vivaldi ...et ce poème flamboyant ....Un adieu à 2011 déjà de cendres !


Comment vous dire ...Pourquoi votre style serait-il trop lourd de haute puissance pour OB ?


J'ai manqué quelque chose....


                                               
Hécate


 

Etsivousosiez 14/02/2012 18:34



Oui vous avez manqué beaucoup de choses pour pouvoir comprendre cet article, sans que vous en soyez coupable évidemment, mais ce n'est pas grave du moment que le poème et la musique sur
lequel il a été écrit vous ont troublée!