Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 18:04

Cette peau si hâlée

Couleur de métissage,

D’une femme au sang mêlé

Au si joli visage.

 

Ses lèvres sont un fruit mûr,

Brunes… gorgées de soleil,

Douce chair sans pelure

Dans sa pulpe nonpareille.

 

Les prunelles si sombres

De ses yeux ciselés,

Ces deux fentes dans l’ombre

D’un regard fuselé.

 

Son corps liane vivante

Gracile et délié,

Aux courbes conniventes

A son charme reliées.

 

Ses cheveux là épars

Posés sur l’oreiller,

Posés de part en part

Ses yeux ensommeillés.

 

Ses mains sont longues et fines

A peine manucurées,

Si belles se dessinent

Sur les draps figurées.

 

Le temps s’est arrêté

Comme un instant…sérieux,

Semblant là s’apprêter

Etonné et curieux.

 

Elle est comme une princesse

Un mystère fascinant,

Une douce belle ivresse

Dans ce rêve lancinant.

 

Le mirage d’une aurore

D’un matin engourdi,

Dans la nuit qui s’endort

Par le jour étourdie.

(22/04/2017)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires