Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 10:51

Son corps est une courbe

Si blanche et si laiteuse,

Son dessin se recourbe

En une onde flatteuse.

 

Ses cheveux rouge cuivre

Sur sa peau s’écoulant,

Son tracé semblant suivre ,

Sur son sein s’étalant.

 

Là cette silhouette

Diaphane et si douce,

La lumière s’y reflète

Belle femme si rousse.

 

Son ventre pulpeux et ferme,

Le galbe de ses cuisses,

Volute qui se referme

Sur mes yeux qui s’y glissent.

 

Princesse vénitienne

Ou déesse romaine,

Prêtresse phénicienne

Au regard si amène.

 

L’orbe doux de ses seins

Là menus et troublants,

Imposant leur dessin

Pommelant et si blanc.

 

Elle est femme elle est belle,

Etrange et merveilleuse,

Désirable sensuelle,

Délices mystérieuses.

 

L’instant de ce regard,

De ce corps étonnant,

De mes yeux qui s’égarent

Sur elle s’abandonnant.

 

Le reflet d’un miroir,

Son image gracieuse,

S’en venant m’émouvoir

Si bellement audacieuse.

(20/03/2017)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires