Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 10:50

Ce  doux visage si fin,

D’une enfant qui se meurt,

De la femme le dessin

Ci naissant si charmeur

 

Il n’est plus que l’épure

Ce si flou souvenir,

De cet âge là si pur

En l’amante à venir.

 

Cette bouche pulpeuse

Bellement dessinée,

Aux lèvres capiteuses,

Couleur de raisiné.

 

Son regard azuré,

Ses sourcils épilés,

En l’instant mesuré

S’en venant défiler.

 

Son visage… son ovale,

Sa chevelure d’été,

Princesse médiévale,

D’une lueur reflétée.

 

De ses fines épaules

Le tracé sensuel,

Sensuel est ce col

Féminin et charnel.

 

De boucles et torsades

Si fins sont ses cheveux,

Délicieuse ambassade

D’un désir, d’un aveu.

 

Délicate brettelle

Soulignant cette esquisse,

D’une femme dentelle

D’où l’enfance se glisse.

 

Une fleur et sa robe,

Une femme troublante,

Sa beauté nous enrobe,

D'une lave brûlante.

(08/09/2016)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

Régine 13/09/2016 15:07

Tés jolie portrait ...

Etsivousosiez 15/09/2016 10:47

d'une inconnue :-)