Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 12:48

Elle danse, gracile et déliée,

Onde lascive et sensuelle,

Belle douce à mon regard liée,

Femme si légère et ci charnelle.

 

Sa longue chevelure soyeuse,

Ses courbes, délicieuses volutes,

Souriante, insouciante et joyeuse,

De ce moment l'anacoluthe.

 

L'étrange dessin de ses grands yeux,

Des traits si fins de son visage,

Le tournoiement de ses cheveux

Caressant là le paysage.

 

En ballerine d'un instant

Elle se dessine sur l'horizon,

Soleil ballant s'y ajustant

Orange  trouble paraison.

 

Elle est désir, elle est attente,

Caresses douces et mouvement,

Elle valse belle, elle valse lente,

De son sérail l'enlèvement.

 

Elle tourne glisse et puis s'arrête,

Regarde là puis recommence,

L'instant n'est lors qu'une opérette

Son corps nous conte sa romance.

 

On aimerait pouvoir l'étreindre,

Saisir sa taille étroite et mince,

A sa présence seule nous restreindre

Sans que rien d'elle ne nous évince.

 

Qu’elle nous emporte dans sa danse,

Dans la fusion de nos deux corps,

Que la chamade soit la cadence

Puis l'infini notre décor.

 

Elle glisse, gracile et sensuelle,

Onde lascive et déliée,

A mon regard là si charnelle,

Ames aux coeurs bellement liés.

(05/06/2016)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires