Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 11:18

Cet instant du premier regard,

Son insigne émotion,

Où le cœur s'emballe et s'égare,

Cognant ses pulsations.

 

D'un coup l'espace qui s'étrécit

Les autres n'étant plus,

Ce dessin d'elle là si précis,

Épuré de surplus.

 

Sa silhouette sensuelle,

La douceur de ses traits,

Paraissant là comme virtuelle

Si belle en ce retrait.

 

Le temps qui s'arrête et se fige

Prisonnier d'une lave,

L'âme emportée par ce vertige,

Aliénée sans entrave.

 

De la folle ivresse du désir

La douce ébriété,

Voyant lors la raison gésir

Comme ivre toute hébétée.

 

Une incroyable réalité,

Un mirage... si tangible,

Flagrance d'une idéalité

Devenue attingible.

 

Comme éternellement attendue,

Surgissant de nulle part,

Elle, en cet étant détendu

Que ce temps accapare.

 

Elle passe, légère et si troublante,

Souriante et ailleurs,

Se glissant là indifférente

En l'instant qu'elle effleure.

 

(24/05/2016)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

Régine 24/05/2016 23:20

Une si troublante vision que cette Pompéi riche d'émotions, de sensualité, si joliment envoûtée de musicalité en fond de Liberté ... merci Johan !

Etsivousosiez 25/05/2016 10:53

Merci de cette fidélité et de ces mots si touchants johan