Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 11:27

Telles des mains caressantes,

Effleurant là son corps,

Mes prunelles langissantes

S'y attardent plus encore.

 

Le dessin de ses jambes,

De leur peau si hâlée,

Que mon regard enjambe

Par delà cette allée.

 

Leur blondeur de soleil,

Fines si lisses et brillantes,

Cuivrées et sans pareilles

De lumière scintillantes.

 

Leurs muscles tendus et fermes,

De courbes dessinés,

Si troublant épiderme

Me venant fasciner.

 

Retroussée sur ses cuisses,

Noire, bellement fendue,

Cette jupe ci complice

De mes yeux éperdus.

 

Sensuels hauts talons

Qui tendent ses chevilles,

En orbes et vallons

Paraissant de résille.

 

Mon regard se poursuit

D'un détour incapable,

Sans aucun raccourci

Ni de gêne coupable.

 

Le galbe si prenant,

Du ventre de ses cuisses,

Oblong et surprenant

Que mon désir s'y glisse.

 

Telles des mains là curieuses,

Qui dessinent son corps,

Mes prunelles audacieuses

Le caressent encore.

(11/04/2016)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires