Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 12:50

 

Dessinés sous sa peau ambrée

Ses muscles beaux fermes et fins,

Sa silhouette souple et cambrée,

L’esquisse de son charme non feint.

 

Ses longs cheveux couleur de jais

Coulant en ondes scintillantes,

Ci soulignant sur leur trajet

Sa bouche belle et souriante.

 

Elégante, gracile et légère

Dans cet été qui la colore,

Là femme et princesse Berbère

Sur l’horizon qui vient d'éclore.

 

Son sourire, d’un si clair albâtre,

Ce visage, aux angles sublimes,

Reine et pharaonne mulâtre,

Troublante dans le jour qui s’abîme.

 

Ses mains douces longues et fines

Prémices au désir de caresses,

Mirage, déesse et séraphine,

Kabyle divine des Aurès.

 

Ce corps délié, sensuel,

Malgré l’âge et le temps qui passe,

Dans le silence conventuel

De l’ombre du soir qui se prélasse.

 

Ivresse et charme d’orient,

Femme et amante désirable,

Son regard, mystère souriant,

Mystère dolent irréfragable.

 

La lumière semble être sa traine

Redessinant ici sa robe,

En ce crépuscule qui se traine

Le jour par la nuit se dérobe.

(20/09/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires