Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 18:37

Douleur toi ma compagne

Qui me rends si vivant,

Brûlure qui m’accompagne,

Chaque jour me poursuivant.

 

Indicible sentiment

Si pluriel et vivace,

Qui jamais ne me ment

Toi l'amante de guerre lasse.

 

Ce cautère si brûlant

Qui lancine et dévore,

Ce poignard virulent

Qui traverse mon corps.

 

Quotidienne torture

Sans rendez-vous manqué,

L’invisible créature

A mon être flanquée.

 

Lentement il me ronge

Cet acide du dedans,

Ce vampire de mes songes

Qu’il déchire à pleines dents.

 

Elle cogne, frappe et lacère,

Sans répit ni fatigue,

De ses griffes de ses serres

Ourdissant son intrigue.

 

Caresse lancinante

D'une ronce aiguisée,

Incisive et brûlante

Me laissant épuisé.

 

O douleur ma maîtresse

Toi qui m’éprouve autant,

Enfer de la détresse,

Compagne de mes instants.

(11/07/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires