Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 16:17

Un si lent coucher de soleil,

Enrichi de sa longue journée,

Là, dans cet éclat nonpareil

Ne semblant vouloir s’ajourner.

 

Vêtu de ses rouges flamboyants

S’écoulant loin sur l’horizon,

Rivière au courant si voyant

Là brûlante de sa paraison.

 

Le temps s’étire et ci se traine

Comme paresseux de ce bien être,

Etale le pourpre de sa traîne

En ce ciel qui le laisse paraître.

 

Il n’est plus de jour ni de temps,

Sur les cieux la vie s’est figée,

Il n’est plus ici que l’instant,

Ce safran d’oranges mitigés.

 

Si belle de tout ce temps passé,

De ces accidents de sa vie,

De ces heures lointaines dépassées,

Si belle de désir et d’envie.

 

Encore le crépuscule n’est point

Quand bien même ici est son âge,

Son ciel rougi en son pourpoint

Scintille de son si beau voyage.

 

L’horizon d’elle s’est embrasé

Si sensuelle incomparable,

A jamais femme et apaisée,

En cet instant, si désirable.

(28/06/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires