Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 19:41

Lente, c’est une eau qui coule,

Si froide et intérieure,

Un chagrin qui s’écoule,

Douleur venue d’ailleurs.

 

Larmes salées et amères

S’étalant au-dedans,

Ces vagues d’une étrange mer

Aux reflux redondants.

 

L’attente en horizon

D’un astre disparu,

D’un soleil de saison

Au temps des écourues.

 

Une route, infinie,

Qui se trace et se perd,

Si longue indéfinie,

Dans cet autre repère.

 

Une silhouette, une ombre,

Déjà un souvenir,

Qui dans le passé sombre

Pour ne plus revenir.

 

Nuit et jour confondus

Dans ce temps équanime,

En ces heures distendues

Que leur lenteur anime.

 

Quand l’hier semble si loin,

Son sourire effacé,

Qu’il n’est plus qu’un seul point

Sur l’aujourd’hui passé.

 

Rester en la demeure,

Esseulé sans bouger,

Quand le volcan se meurt

Se voyant trop âgé.

 

Une rivière qui s’assèche,

Une autre qui grandit,

Ces larmes ci qui sèchent

Quand ce cœur se froidit.

(23/06/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires