Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 16:06

Comme une longue attente, un silence,

Un instant sans saveur,

Continue migraine qui élance

Nous offrant ses faveurs.

 

Chemins qui se croisent, et s’éloignent,

Parallèles impossibles,

Destinées ci nullement compagnes

Aux lointains amissibles.

 

Un jour sans soleil, nuit sans lune,

Aux heures interminables,

Une plage étouffant dans les dunes,

Sinistre abominable.

 

L’instant qui perdure et se traine,

Qui oppresse et angoisse,

La vague noire qui là vous entraine

Dans l’instant qui vous lasse.

 

D’hier les images et pensées

Aux couleurs chamarrées,

Les chamades si belles insensées

Dans les cœurs amarrées.

 

Il n’est plus de mots, de sourire,

De frissons dans le cœur,

Des éclats vivants de son rire,

Lors des instants moqueurs.

 

Une attente sans fin, éternelle,

Son ivresse malsaine,

Vanité de ses heures nouvelles

Que le temps vous assène.

 

Cet autre chemin, de traverse,

Qui se dessine meilleur ,

Sous un ciel serein, sans averse,

Vers d’autres jours ailleurs.

 

Il n’est sur l’horizon lointain

Qu’une ligne tracée,

Le reflet d’un miroir sans tain

D’une image effacée.

 

Comme une plage vide, sans l’océan,

Un désert disgracieux,

Un endroit livide, malséant,

Sahara silencieux.

(19/06/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires