Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 20:53

Ne plus savoir qui l’on est

Car tout entier de l’autre,

Perdu dans la journée

Comme un christ sans apôtres.

 

Ne plus savoir penser

Dans la vague d’un refrain,

L'angor venant danser

Sans arrêt ni de frein.

 

Le martel d’une chamade,

Qui pulse lancinante,

Sa migraine nomade

Pulsation dominante.

 

Dans les nuits sans sommeil,

Le ballet des images,

Des instants qui sommeillent

Devenant des mirages.

 

Cette angoisse étouffante

Des demains improbables,

S’immisçant par les fentes

Des pensées innommables.

 

Animal pris au piège,

Qui se débat en vain,

S’endormant dans la neige

D'un profond ci ravin.

 

D’amour contaminé,

Se mourant lentement,

Par la fièvre là miné

Laminé en l'aimant.

 

Si malade d’amor,

Consomption qui ravage,

Ce chien loup qui vous mord

Et vous donne la rage.

 

C’est un vent qui entête

Une chanson sans couplet,

Un refrain dans la tête,

A votre âme accouplé.

(20/06/2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires