Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 21:19

"Je dédie ce poème à ces petites femmes de TES que je croise chaque jour dans les couloirs et qui par leurs sourires, leurs paroles si tendres, leur tendresse exprimée, m'apportent un peu de lumière en ces lieux et instants de sombreur. Par ce poème je leur rend hommage et leur dit cet amour que je leur porte tant elles sont douces et délicates, sincères et belles, que leur vie soit un chemin de satin."

 

(La musique d'accompagnement est sous le poème)

 

Là, son sourire d’enfant,

Si belle, femme naissante,

De l’instant triomphant,

La fière adolescente.

 

Son regard, souriant,

Ses lèvres dessinées,

Princesse d’un orient

De lumière bassinée.

 

Allante toute élancée,

Gracile et si légère,

Dansante cadencée,

Docile passagère.

 

Sa gorge offerte au vent,

Altière et si profonde,

Sous le soleil levant,

Les ombres en elle se fondent.

 

Les jours viendront l’aimer,

Ajoutant à son charme,

L’éclat d’un doux lamé

Dans ses reflets de parme.

 

Enfante du plaisir,

De douceur parfumée,

A ses pieds viennent gésir

Nos désirs exhumés.

 

La courbe de ses reins,

Alliciante et si ferme,

Aux yeux adultérins

Qui là ne plus se ferment.

 

Troublante et sensuelle,

Elle ne sait pas encore,

Que son image duelle,

Rend si troublant son corps.

 

Une fleur sous la rosée,

Quand l’aube à peine se lève,

Ci venant s’y poser,

La voici qu’elle s’élève.

(28 mai 2014)

Partager cet article

Repost 0
Published by Etsivousosiez
commenter cet article

commentaires

Les TES 30/05/2014 17:55

Très beau poème, ça nous a fait très plaisir.

etsivousosiez 30/05/2014 19:15

Vous méritez cette émotion je vous ai eues que peu de temps mais vous m'avez donné bien plus que nombreuses de mes classes j'aimais je n'oublierai cela